L’attrape-coeurs

L’attrape-coeurs

Hello! Voici m’a petite chronique rapide de L’attrape-coeurs

couv44189762Titre: L’attrape-coeurs
Auteur: J.D Salinger
Traduit de l’anglais (américain) par: Annie Saumont
Maison d’édition: Pocket
Date de parution: 2002 (pour cette édition)
Nombre de pages: 253

Résumé:

Le roman, écrit à la première personne, relate la période où Holden Caulfield, expulsé du collège Pencey Preparatory trois jours avant les vacances de Noël, retourne à la maison familiale, à New-York. Il déambulera en ville avant de devoir annoncer la nouvelle à ses parents.
Âgé de dix-sept ans, Holden est plein d’incertitudes et d’anxiété, à la recherche de lui-même. Il vit son passage à l’âge adulte et comprend qu’il perd l’innocence de l’enfance. L’une des plus belles images de l’auteur pour exprimer ce passage est lorsque Holden demande au chauffeur de taxi où vont les canards lorsque l’étang gèle. Salinger dans ce roman décrit avec ironie et justesse la société américaine des années 1950.

Mon avis:

On m’avait dit beaucoup de bien de ce livre, des amies me l’avaient conseillé, alors j’avais vraiment hâte de le lire. Je n’ai pas trop été déçu, ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai bien aimé. C’est facile à lire et assez rapide, bon moi je l’ai pas vraiment lu rapidement mais en temps normal ça devrait l’être ^^’ .
J’ai trouvé ça un peu bizarre au début. Le style d’écriture m’a prise au dépourvu mais j’ai fini par m’habituer au fil de ma lecture. 

Holden Caulfield, le personnage principal, a 16 ans et il nous raconte ce qui lui arrive après son renvoi du lycée juste avant les vacances de Noël. Il décide de fuguer et va à New York où il lui arrive pas mal de truc. Il raconte bien (ou devrait-je dire que l’auteur écrit bien). Il parle de ses souvenirs, de sa vie, de sa famille : ses parents, ses frères et sœurs, des écoles qu’il a fait, de ses camarades de classe, des filles, des femmes en générale, de la vie…bref de pas mal tout ce qui peut préoccuper un adolescent de son âge. Il a des réflexions philosophique et c’est intéressant.

C’est un style un peu particulier, il dit souvent « et tout » (j’ai bien aimé ça parce que je dis souvent ça moi aussi x) et « bicause » qui m’a prise au dépourvu au début car je n’avais jamais vu ça, ça vient de « because » en anglais qui veut dire « parce que » .

Je pense que je relirai ce livre avec plaisir (en plus il est petit et facile à transporter n’importe où), et puis pourquoi pas en anglais vu que c’est la version originale ?! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *